Brûlée au 3e degré à cause d’un coup de soleil… #MySunBodyGuide


Bonjour à tous,

Je viens vous parler de mes premières expositions au soleil qui ont été… Très méchantes avec moi et ma peau ! (C‘est  bien !). 
Néanmoins, c’est toujours avec des expériences plus ou moins douloureuses que l’on apprend des leçons. Ce n’est pas vrai ? Ne vous inquiétez pas, dans cet article, je vais vous épargner le traditionnel refrain  » Le soleil, c’est dangereux pour la peau, la santé et provoque le cancer de la peau blablabla…  » Je vais tout simplement vous raconter mon expérience et mes solutions.

Place à mon histoire !

En mars, la famille de mon copain m’a gentiment invité (merci à vous !) à aller dans les Pyrénées dans l’unique objectif de skier pendant 3 jours. Bingoooo ! Les 3 jours furent ensoleillés et ont rendu le séjour très très Très agréable. Le retour du séjour ? Un peu moins… 
Lors des deux premiers jours ensoleillés, le matin, le premier réflexe a été de me badigeonner d’une crème indice 30. Par conséquent, lors des deux premiers jours, mon visage avait pris quelques couleurs (et non des coups de soleil). Le troisième jour, (le plus ensoleillé et le plus chaud), j’ai utilisé la même crème. Mon premier constat est donc me dire qu’il peut nous arriver de commettre des erreurs vis-à-vis des rayons du soleil… Mais, dans mon cas, je ne pensais avoir commis aucune erreur hormis d’utiliser une crème à écran total. C’est à partir de 16h, le troisième jour, que mon visage commence à flamber et je commençais petit à petit à ressembler à une vraie tomate mûre. 

Bravo la blogueuse qui est théoriquement (je dis bien théoriquement !) obsédée par les effets néfastes du soleil. 

Le soir, mon premier réflexe a été d’emprunter de la Biafine et de me mettre une couche épaisse sur l’ensemble de mon visage et répéter ce geste pour calmer la brulure. Ma première nuit en tant que tomate mûre est gentiment passée.. Le lendemain, dimanche, c’est à partir du réveil que le « cauchemar » commence. Je me réveille avec des démangeaisons et notamment des jolies cloques sur l’ensemble du visage. La jolie tomate commence à se transformer en jolie courge « Buen Gusto » ! (Je vous laisse chercher sur le web, c’est une horreur!). Mes sentiments étaient partagés, d’un côté, je relativisais plutôt bien et de l’autre côté, j’étais (très) affolée. 

 

Place à mon expérience (pharmacies, docteur et dermatologue)

Péripétie 1 : aller à la pharmacie de garde un dimanche 

Le dimanche, à 18 heures, je décide d’aller à la pharmacie de garde pour trouver une solution à ces cloques. Le verdict n’est pas énormément inquiétant : une brûlure au 2e degré avec la formation de cloques. Tout à fait normal.
Les conseils de ma pharmacienne :
1. Utiliser une brume apaisante – Après soleil en tapotant l’ensemble du visage avec du coton.
2. Utiliser une crème cicatrisante
3. De l’homéopathie

3. Au long terme, après réparation de l’épiderme, utiliser la fameuse Bi-Oil 

Ainsi, j’applique l’ensemble des recommandations de la pharmacienne jusqu’au lendemain, lundi. Les résultats sont présents. Les cloques disparaissent pour laisser place à une peau très cartonnée et des petits endroits à vif. Je continue à appliquer ses conseils, jusqu’au mardi matin. 

*

Péripétie 2 : aller chez le docteur 

Mardi, je me réveille avec une douleur affreuse. Mon visage était littéralement en feu. Paniqua à bord, j’appelle mes parents et je file chez un docteur (sans RDV) pour avoir une solution rapide et efficace. 

 » C’est une catastrophe esthétique ! « 
prononça le médecin 

Bilan du médecin :
Une jolie brulure qui faut calmer avec de la biafine. Après avoir insister sur mes maux et mes brulures, il me délivre une crème à base de cortisone.

Péripétie 3 : à la pharmacie

Je me rends à la pharmacie la plus proche et c’est à ce moment-là que tout s’enclenche. La pharmacienne s’inquiète (énoooooormément) de l’état de ma peau et a surtout peur des conséquences (cicatrices et tâches). Elle me préconise d’aller voir un dermatologue d’urgence. 

Péripétie 4 : aller chez le dermatologue en urgence

Un peu démoralisée, je fais confiance à la pharmacienne et je file chez le dermatologue à 12h00. 
Les conseils de mon dermatologue : 
1 . Utiliser des produits sans parfum, sans conservateur, sans colorant
2. Boire beaucoup
3. Attendre…

Péripétie 5 : de retour à la pharmacie

À l’issue du rendez-vous, le dermatologue m’avait prescrit une huile sèche en spray de VEA Spray 50. (Une très jolie découverte.) Je retourne en pharmacie avec mon ordonnance et la pharmacienne m’annonce que ce produit « rare » n’est pas en rayon et qu’il faut le commander. En attendant, elle me préconise quelques crèmes que je teste directement en pharmacie. Sauf que toutes les crèmes me brûlaient immédiatement le visage. Je ne pouvais vraiment rien appliquer sur mon visage. Par conséquent, la pharmacienne me donne une peau de « Cérat de Galien ». Pour plus d’informations sur le cérat de Galien, c’est ici.


Composition du Cérat de Galien, un produit magique pour réparer les peaux très sèches et abîmées.
1 . Cire blanche d’abeille
2. Huile végétale d’amande douce
3. Eau de rose

Ce produit a été une délivrance pour ma peau. C’est un produit naturel et très doux qui permet d’apaiser la peau en toutes circonstances. Je l’ai appliqué énormément et surtout en couche épaisse afin d’atténuer mes sensations de brulures.  En parallèle, j’avais commandé l’huile sèche recommandée par mon dermatologue.

 

Péripétie 5 : un guérisseur m’a traité
Si dans votre entourage vous connaissez des guérisseurs. N’hésitez pas. Ils font des miracles. Il suffit juste d’y croire. Néanmoins, je dis « Prudence » dans le sens où beaucoup de personnes malheureuses et crédules se sont fait extorquer des sommes considérables pour avoir aucuns résultats. Choisissez quelqu’un de confiance ou de votre entourage.

 

 

Bilan ?

Ma peau a été réparée en une semaine ! C’est absolument incroyable. Je ne regrette pas du tout avoir dépensé en consultations et en crème. J’ai fait des véritables découvertes cosmétiques : le cérat et le spray Vea Spray. Une revue sur ce dernière arrive bientôt !

Afin d’éviter des erreurs et de subir une nouvelle fois ce cauchemar à ma peau, j’ai fait mes petites recherches afin de trouver des produits efficaces et fiables pour se protéger du soleil. Afin de vous partager mes recherches, vous pouvez télécharger gratuitement mon pdf interactif ici : My Sun Body Guide x lapetiteavenue.com . C’est un pdf interactif (Si vous cliquez sur les produits, vous tomberez immédiatement sur les vendeurs ou revendeurs des produits). 

 


 

L’intégralité de  » My sun body guide  » : 

 A télécharger :
My Sun Body Guide x lapetiteavenue.com



Un petit mot ?